L’AICT proteste contre la résidence surveillée imposée à Serebrennikov

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov a reçu un des prix Réalités théâtrales de l’Union européenne, au Premio Europa per il Teatro, prix qui ont été décernés entre le 12 et le 17 décembre 2017, mais il n’a pas pu se rendre à Rome pour prendre part à la remise des prix.

Il est en effet toujours en résidence surveillée à Moscou, isolé du monde et de son travail. En dépit de cela, le spectacle Noureïev, qu’il a mis en scène, a été présenté au Théâtre Bolchoï il y a quelques jours.

L’Association internationale des critiques de théâtre partage les profondes inquiétudes des critiques de théâtre russes, qui ont déjà amorcé un mouvement de protestation en août, contre l’arrestation de Serebrennikov. L’accusation qui lui est faite d’avoir mal administré son théâtre est sans commune mesure avec sa longue détention, qui l’a empêché de se rendre à Rome pour recevoir son prix et de retourner à son travail dans l’attente de son procès.

La communauté des arts et de la liberté d’expression n’acceptera jamais les manœuvres d’un État cherchant à empêcher un artiste de plaider d’une voix claire et forte pour la liberté.

 

Rome, le 17 décembre 2017